Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de Fabrice CHAUDIER

Le blog de Fabrice CHAUDIER

Vins, commerce & marketing - nemesis-fc.fr


Les conséquences de la pénurie

Publié par Fabrice CHAUDIER sur 12 Janvier 2014, 17:11pm

1/ le constat

-depuis 3 ans la filière française vend plus qu’elle ne produit,

-la demande à l’export reste en hausse,

-le marché chinois a vidé les stocks de Bordeaux.

Résultats :

Chiffres au plus bas depuis 15 ans.

Chiffres au plus bas depuis 15 ans.

Les conséquences de la pénurie
Production de vins en France  ; source : France Agrimer, infographie Rayon Boissons.

Production de vins en France ; source : France Agrimer, infographie Rayon Boissons.

Evolution des stocks début de campagne entre 2012/13 et 2013/14 ; source : France Agrimer, infographie Rayon Boissons.

Evolution des stocks début de campagne entre 2012/13 et 2013/14 ; source : France Agrimer, infographie Rayon Boissons.

2/les objectifs des distributeurs :

-ne pas pénaliser les consommateurs,

-ne pas impacter les ventes.

3/les solutions :

-annuler ou réduire les promotions en volume et en mécanisme (4+2 au lieu de 1+1) par exemple),

-reporter des référencements produits (notamment dans les marques de distributeur MDD),

-se replier sur des AOC de moindre notoriété pour éviter les hausses de tarif et continuer à offrir des vins au meilleur prix,

-le recours aux régions qui ont produit normalement :

Les conséquences de la pénurie

4/les causes et conséquences :

Cause : désinvestissement dans le vignoble (non renouvellement des plantations, arrachages, non remplacement des départs à la retraite) dus à l’absence de stratégie collective et à la faiblesse des cours.

Conséquences :

-hausse des importations de vins étrangers (surtout vins de table espagnols),

-pertes de part de marché à l'export dues à la fois au manque de disponibilités françaises et aux grosses productions italiennes et espagnoles.

5/solutions :

-accepter que le volume est une arme et non un inconvénient,

-renoncer par là au fantasme de la régulation par l'offre,

-réfléchir aux rendements et aux surfaces plantées en fonction d'un plan de conquête de marché,

-penser la segmentation des vins français et la stratégie : rester multi-produits, du vin de table aux grands crus, se spécialiser, ...

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents